Mobilisations

22 avril 2015 :

Colloque de no Maternity Traffic « Woman et child in the context of surrogacy » à l’invitation du président de la commission des affaires sociales de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe.

3 mai 2015 :

Mobilisation à Bruxelles pour dénoncer la promotion commerciale de la Gestation Pour Autrui (GPA) organisée par Men Having Babies.

4 septembre 2015 :

Audition de No Maternity Traffic par le secrétariat de la Conférence de la Haye de droit international privé, organisation intergouvernementale chargée de la coopération, notamment en matière de droit civil et de droit de la famille. Cette instance avait décidé le 24 mars 2015 de travailler sur un texte destiné à « encadrer la gestation pour autrui (GPA) transnationale et faciliter la reconnaissance mutuelle des filiations issues de contrats de mères porteuses.

9 décembre 2015 :

Manifestation devant la Cour Européenne des Droits de l’Homme pour dénoncer le trafic d’enfants concernant l’affaire Paradiso en Italie

15 mars 2016 :

 Mobilisation devant le Conseil de l’Europe à Paris où se réunissait sa commission des questions sociales pour manifester contre le projet envisageant l’encadrement de la GPA, c’est-à-dire son autorisation sous conditions et rejet en commission des questions sociales du rapport et de la résolution.

21 septembre 2016 :

Mobilisation devant le bureau du Conseil de l’Europe à Paris pour protester contre une nouvelle tentative de légaliser la Gestation par autrui (GPA).

Rejet du projet de résolution sur la Gestation par autrui (GPA) ou maternité de substitution, par la Commission des questions sociales de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, mais adoption par amendement du projet de résolution annexé à la résolution.

23 septembre 2016 :

 Soutien à la mobilisation à Bruxelles contre la tenue du salon commerciale de promotion de la Gestation par autrui (GPA) « Men having babies » à l’hôtel Hilton.

10 et 11 octobre 2016 :

Mobilisation de No Maternity Traffic à Strasbourg lors du vote en plénière de la recommandation sur sur la maternité de substitution (ou gestation par autrui – GPA) par l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe.