Le gouvernement indien a déclaré le 27 octobre 2015 à la Cour suprême ne pas souhaiter soutenir la gestation pour autrui pour les étrangers. L’Inde souhaite lutter contre l’exploitation des femmes indiennes pauvres et a décidé d’interdire l’importation d’embryons humains à destination de GPA pour des étrangers

 

La prise de position du gouvernement indien intervient en réponse à une pétition citoyenne officielle lancée par une avocate qui souligne  combien la GPA commerciale exploite les femmes pauvres et a transformé l’Inde en capital mondial de la GPA.

 

A l’instar de la Thaïlande qui a revu sa loi en février 2015, l’Inde pourrait suivre prochainement pour interdire les services de GPA commerciales. Un projet de loi devrait être présenté en novembre.